Home

28Avr 2014

Cela fait quelques semaines que l’idée me trotte dans la tête: proposer quelques heures de formation volontaire en code informatique au collège.

Le jeudi midi je proposerai donc après les vacances 45 min de formation autour du code informatique, une manière de faire comprendre aux élèves ce qu’il peut y avoir derrière leurs pages web préférées.

Dans certains pays européens, l’idée avance plus vite encore et l’on sait déjà que les Allemands et les Anglais proposeront une heure de cours par semaine en code informatique, création de petits jeux en ligne et autre construction de pages web.

On sait aujourd’hui qu’il sera nécessaire dans 10 ans que chaque jeune accédant au marché du travail ait des compétences en informatique; on sait aussi que 90% devront maîtriser la compétence du codage informatique de base.

Où est la littérature dans tout ça ? Même en littérature le code devient important, savoir se proposer, savoir se vendre et vendre ses écrits c’est aussi évoluer avec le temps, même en littérature.

Apprendre le code.

09Avr 2014

Her (elle)

Un homme du futur qui tombe amoureux d’un OS (Operating Système), a priori ce n’est pas un film qui m’intéresse lorsque je lis le synopsis.

Du point de vue de l’« écrivain public » je me devais tout de même d’aller y jeter un coup d’œil, car le métier du héros, justement, c’est écrivain public ! Par ailleurs j’aime assez les films d’anticipation, le genre de film où l’on vous dit comment le monde sera étrange dans moins de 20 ans. Souvenez-vous, « en l’an 2000 les voitures voleront toutes seules »…

Her, donc.

Déjà un petit aperçu du réalisateur, c’est Monsieur  Sofia Coppola, réalisateur de dizaines de clips pour des artistes aussi fameux que les Daft Punk, Kanye West, The  Beastie Boys et j’en passe. Spike Jonze est un réalisateur de génie déjà coupable de chefs-d’œuvre comme Dans la peau de John Malkovich ou Max et les Maximonstres qui, pour ce dernier, me trotte toujours dans la tête depuis sa sortie.

Dans Her, Jonze nous dresse un portrait subtil de la solitude supposée des Hommes dans un futur proche. Parfois amusant, attendrissant, triste et gai, le personnage de Théodore interprété par un Joaquin Phoenix au sommet de son art devient vite un compagnon dont on veut connaître l’avenir. Théodore travaille pour un site internet comme écrivain public, il écrit des fausses lettres manuscrites (il les dicte pour être très précis). Il est en cours de divorce et ne se remet pas bien de sa séparation, il ne sait plus comment séduire et cède à la facilité d’une amitié factice par l’achat d’un nouvel OS prêt à l’emploi. Samantha, la voix (celle de Scarlett Johansson, en vrai) est conçue pour évoluer en permanence, se choisit elle-même son prénom et s’immiscera tranquillement dans sa vie privée -et derrière la moustache de Théodore. On s’attend à une réécriture moderne du mythe de Pygmalion, mais … il faut savoir ménager le suspense.

La critique voilée de l’ultra connectivité moderne peut parfois s’avérer pesante, mais la photographie, la musique (oui, même la chanson de Scarlett Johansson !) et le jeu de Joaquin Phoenix font de ce film une véritable merveille. La solitude a rarement aussi bien été peinte au cinéma, la beauté des lumières et des détails forment un tout accompagnant l’univers parfaitement vraisemblable de cette anticipation dystopique.

08Avr 2014

 

Je l’ai avoué dans un article précédent, je suis passionné par les séries télévisées, des heures, des jours et des mois dans mon existence sont ponctués par ces spectacles cathodiques (plus trop en fait… mais dire « spectacles dalles LED », ce n’est plus aussi beau).

Comme beaucoup je me suis jeté à corps perdu dans la série Game Of Thrones. Pour être très honnête, je n’ai jamais lu l’œuvre originale de George R. R. Martin. Ce top 10 est donc entièrement basé sur la série d’HBO.

Pourquoi regarder Game Of Thrones ?

  1. Si on aime le Fantastique, on ne peut se passer de cette série. C’est inexcusable de ne pas l’avoir vue encore.
  2. Pour la photographie, les couleurs, les perspectives, les reliefs. L’image est superbe. De préférence en HD. La beauté des paysages de l’Irlande n’est pas anodine dans la réussite totale de cette série.
  3. Pour les accents divers et variés des personnages, en VO, pour progresser d’abord en VOSTFR (Version Originale Sous-Titrée en Français), puis en VO tout court. Gallois, Irlandais, Australien…on voyage par les oreilles !
  4. Pour la musique du générique. Elle vous restera en tête au moins jusqu’au prochain épisode, la semaine suivante.
  5. Pour l’intrigue. Un Lannister paie toujours ses dettes
  6. Pour les personnages. Attachants, repoussants, haïssables… Il y en a pour tous, du nain, du fou, du naïf, de l’idiote, du grand, du petit, de l’homo, de l’hétéro, de l’estropié, du cul-de-jatte … j’en passe et des meilleurs.
  7. Pour la durée des épisodes.  Ici vous ne serez pas frustrés par l’heure que dure l’épisode. On se rapproche avec bonheur du format anglais de la série TV (1h30).
  8. Pour le plaisir de regarder quelque chose et pouvoir partager avec des millions de personnes ce que vous en pensez. C’est aussi ça le plaisir, l’échange, le partage de l’expérience.
  9. Pour le sang. Psychopathe. Ma classe de troisième m’a récemment émis une théorie comme quoi, pour être professeur, il fallait être psychopathe…
  10. Pour la mythologie inventée. Valyrian,  Dothraki… Je ne peux m’en passer, je suis passionné de mythologie, et ici on est servi, on n’attend qu’une seule chose, que l’hiver arrive !

22Mar 2014

Faire faire sa lettre de motivation chez Nonobstant peut vous éviter, entre autres, des erreurs grossières et parfois rédhibitoires lors de votre candidature à l’embauche.

Il y a donc des choses qu’il ne faut pas faire lorsque l’on doit écrire sa lettre de motivation (souvent d’ailleurs on les retrouve lorsque l’on se sert d’exemples tout faits de faible qualité ; même si quelques sites en propose des bonnes, comme ici).

validation verte

Il faut donc éviter dans sa lettre de motivation, dans un ordre aléatoire :

 

  • Répéter ce que vous avez déjà mis dans votre C.V.

L’employeur sait lire, il a votre C.V sous les yeux, juste à côté de votre lettre de motivation, ne lui faites pas le coup de paraphraser votre curriculum vitae et de lui gâter la motivation qui l’a poussé à lire en entier votre lettre ( ce que font rarement les employeurs qui voient une lettre de motivation « bateau »).

  • Oublier des éléments essentiels.

Votre adresse (en haut à gauche), celle de l’employeur (juste en dessous à droite), la date du jour et le lieu d’envoi, l’objet, le corps du texte (certains l’oublient, les vrais étourdis), la formule de politesse et enfin la signature. C’est dans cet ordre-là et pas un autre, en France, on aime le classicisme des lettres de motivation dans 99 % des cas.

  • Commencer par une phrase complètement « bateau ».

« Suite à … » « Ayant… » « Étant… » . Non ! C’est très lassant et très laid. Vous vous assurerez ainsi d’être propulsé directement dans la corbeille à papier des lettres de motivations banales. Vous ne voulez pas être banal, vous voulez être classique, mais unique.

  • Ne mentez pas.

De plus en plus d’employeurs font appel à des enquêteurs privés pour vérifier le contenu de vos documents. Votre lettre de motivation doit être la plus honnête possible. Votre C.V aussi, même si l’on sait qu’en France seulement 18 % des C.V sont parfaitement honnêtes. Alors, vous n’avez peut-être pas un niveau parfait en Espagnol, c’est un mensonge pour lequel l’employeur pourra passer l’éponge, mais n’inventez pas que vous avez dirigé l’aéroport de Paris !

  • Vérifier que vous postulez bien à un métier présent dans l’entreprise.

Avant de postuler il faut faire des recherches sur l’entreprise, allez sur leur site internet, contactez-les par téléphone et/ou parlez avec des employés avec les réseaux sociaux c’est devenu très facile. Votre lettre de motivation doit être étayée par des informations de première main.

  • Ne vous agenouillez pas devant l’employeur.

Vous postulez à un emploi. Votre lettre de motivation est une représentation de vous-même, elle doit donc exprimer votre personnalité, au mieux l’employeur passera sur une formule de politesse pompeuse « Très respectueusement, Monsieur le Directeur de l’Empire… » ; mais dans d’autres cas, soit l’employeur vous rejette, soit il vous embauche avec la ferme intention d’abuser de votre soumission. À éviter absolument !

14Mar 2014

Comme mon métier principal c’est professeur de lettres classiques, c’est-à-dire professeur de Français, de Latin et de Grec ancien, j’ai rarement l’occasion de parler crument dans mon quotidien professionnel. Pourtant cela pourrait être envisageable avec ce petit condensé d’insultes dans la langue d’Auguste (et pas de César qui était du genre à frimer, en parlant en Grec !).

Commençons par des insultes basiques, usuelles à Rome:

  • Brutus es = Tu es stupide !
  • Stultus es = Tu es idiot !
  • Vappa = Moins que rien !
  • Scelestus = Bandit !
  • Canis = Chien !
  • Sane coleus es = T’es un vrai couillon !
  • Abi pedicatum = Va te faire foutre !

Poursuivons par quelques tags retrouvés à Pompéi :

  • In cruce figaris = Va te faire crucifier !
  • Emboliari = Bouffon !
  • Fur = Voleur !
  • Furuncule =  Furoncle !
  • Tu mortus es = Tu es une charogne !
  • Tu nugas es =  Tu n’es rien !

On en trouve aussi chez Pétrone, Catulle ou Plaute : 

  • Mufrius = Charlatan !
  • Crucis offla = Gibier de potence !
  • Terrae tuber = (Tête de) Truffe !
  • Caepa cirrata = Oignon frisé !
  • Lumbrice = Ver de terre !
  • Furcifer = Pendard ! (qui mérite d’être pendu au bout d’une fourche)
  • Perjure = Parjure ! (anachronique ou pas = Judas !)
  • Caenum = Ordure ! (Très moderne)
  • Spurca saliva = Salive écœurante ! (mon préféré ! )

Il ne vous reste plus qu’à trouver la bonne société pour pouvoir les utiliser ! Retrouvez aussi toujours nos conseils en français !

Et pour que vous puissiez vous repérer parmi les époques de l’Antiquité romaine voici une petite chronologie de ma composition :

chronologie empereurs romains antiquité image

css.php