IMG_2702_20copie2

Écrire un roman, c’est aller plus loin que raconter une belle histoire, c’est élaborer un cadre narratif, mettre en place une intrigue, inventer des personnages…

Écrire représente un emploi à temps plein, vous ne deviendrez pas Hank Moody ou Guillaume Musso (écrivain le plus lu en France l’année passée) sans vous entraîner rigoureusement. Même les écrivains les plus talentueux s’imposaient une ascèse dans l’écriture, pensez à Balzac ou à Rimbaud.

Apprendre à écrire ?

Certaines universités américaines proposent aujourd’hui des cours d’écriture de roman. Les classiques se retournent dans le tombeau à ciel ouvert. Écrire pourrait s’apprendre. En effet, certaines bases nécessaires à l’élaboration d’un roman sont incontournables. On parle de « technique romanesque ». On peut commencer par organiser son récit, faire un plan général de toute l’histoire, prévoir une organisation rigoureuse des dialogues, faire des fiches sur chacun des personnages pour pouvoir les décrire comme si l’on décrivait une personne réelle.

Bien sûr ces règles ne sont pas absolues, on trouvera toujours le génie d’un écrivain ne sachant pas là où son histoire se terminerait alors qu’il en est à l’écriture de l’avant-dernière page de son roman. Cela arrive. On trouve les mêmes dans le cinéma avec J J Abrams par exemple qui ne savait pas commet terminer Lost quelques jours avant le tournage du dernier épisode de la série.

Il ne faut jamais oublier que l’élaboration d’un roman, j’insiste sur le terme d’élaboration, avec cette idée de laboratoire, réside dans un long processus d’interrogations, pour certains de longs moments de pages blanches, pour d’autre des heures à hésiter sur le bon pronom, sur le mot juste.

Écrire un roman en quelques étapes.

Pour écrire un roman, on peut commencer ainsi :

-Un schéma narratif, simple ou plus développé.

-Définir les personnages, leurs caractères, faire le portrait, comme un profil Facebook pour chacun.

-Commencer à écrire les grandes lignes des scènes d’actions principales.

-Porter une attention toute particulière à certains passages cruciaux tels que la première phrase (demandez à F.Beigbeder), le premier chapitre, la fin et surtout le titre.

-Documentez-vous ! Plus d’excuses en 2013 avec le haut débit internet ! Pensez à recouper vos sources tout de même.

N’oubliez jamais que l’écriture d’un roman est un travail long et fastidieux, il est très rare d’écrire l’œuvre d’une vie en une nuit, vous passerez sûrement par des écueils, des réécritures. Le premier jet sera sûrement pour la poubelle. Mais sachez-le, ça en vaut la peine.

About Pierre Legrix

Fondateur de Nonobstant, écrivain public à Nantes, je suis aussi professeur de Français, de Latin et de Grec dans la région nantaise. De formation Littéraire "Classique" j'apprends par moi-même l'informatique pour vous proposer ce site internet.

Leave a Reply

css.php