Home

06Août 2014

J’ai pu remarquer depuis quelques années la récurrence de certaines fautes d’orthographe, des fautes qui reviennent plus souvent que d’autres, elles se partagent de la place dans notre mauvais sens commun de la bonne écriture.

Les dix fautes les plus courantes dans vos lettres de motivation ou CV

1. « Curriculum vitae » : on préférera l’abréviation C.V. ou CV sans ponctuation particulière.

2. « Centres d’intérêt » : avec un « s » aux « centres », pour ce qui est de l’intérêt vous n’en avez qu’un.

3. « Accueil » et non « acceuil ».

4. « Connexion » avec un « x » et pas « connection ».

5. « M. » et pas « Mr » (Mr est l’abréviation anglaise de « Mister »).

6. « Je me permets de… » et non « Je me permet » sans « s ».

7. « Mille » au lieu de « Milles », le mot est invariable, donc n’évolue pas en nombre.

8. « Avoir à faire » et pas « avoir affaire ».

9. «Un « envoi » et non « un envoie », étrangement la faute revient très souvent.

10. « Davantage » au lieu de « d’avantage », eh oui, c’est en un seul mot !

 

Pour éviter ces fautes, je peux vous renvoyer vers quelques bonnes pages pour bien rédiger votre lettre de motivation, ou tout simplement pour me contacter.

Un outil reste indispensable et devrait être distribué à chaque élève au collège, le Bescherelle.

12Juil 2014

Depuis quelques années maintenant que le tatouage se démocratise, j’observe avec passion et parfois avec effroi que les phrases en latin ont la cote. Sur ce point, en tant que professeur de Latin je suis très heureux que cette langue morte perdure sur des corps biens vivants. Si vous avez l’envie de vous faire tatouer une maxime latine pour la vie, prenez quelques secondes pour lire cet article.

 Plutôt que de vous faire tatouer n’importe quoi, renseignez-vous sur la signification et l’orthographe exacte des phrases que vous inscrirez à jamais dans votre peau, que cela soit à la suite de cet article ou autrement ; le laser, ça fait mal et ça coûte cher.

Je vais vous lister quelques grandes phrases en latin par ordre alphabétique, belles et philosophiques pour avoir l’air malin et pendant qu’on y est je vais vous les raconter, en quelques lignes, pour avoir vraiment l’air intelligent.

1. Carpe diem : Cueille le jour

Si on veut en ajouter des tonnes on dira même que cette phrase signifie Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain. C’est un extrait des Odes (I,11,8 en 23 ou 22 av notre ère). Le plus amusant c’est ce qu’il ajoute ensuite, quam minimum credula postero, il dit à sa femme, comme un conseil, et sois la moins crédule (possible) pour le jour suivant.

2. Odi et amo : J’aime et je hais
On imagine parfaitement ce tatouage porté sur les phalanges des deux mains « à l’américaine » Love/ Hate, une dualité antique s’il en est ; la phrase entière est Odi et amo. Quare id faciam, fortasse requiris (?), soit en français, J’aime et je hais. Ne me demande pas pourquoi, c’est le poète latin Catulle dans son œuvre que l’on nomme aujourd’hui Catullus 85 qui évoque cette similitude des sentiments antagonistes amour et haine à destination de sa maîtresse nommée Lesbia.

3. Dum spiro, spero : Tant que je respire, j’espère
C’est la très moderne expression « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir », Dum spiro, spero pourrait être une maxime de Cicéron issu de ses lettres à Atticus (ad Atticum, tome IV, lettre 10) : Vt aegroto, dum anima est, spes esse dicitur, sic ego, quoad Pompeius fuit, sperare non destiti. Comme on dit d’un malade, tant qu’il lui reste un souffle, qu’il y a de l’espoir, ainsi je n’ai cessé d’espérer, tant que Pompée fut en Italie.

Elle existe aussi chez Sénèque (Lettres à Lucilius, lettre 70, 6) : Itaque effeminatissimam uocem ilius Rhodii existimo, qui cum in caueam coniectus esset a tyranno et tamquam ferum aliquod animal aleretur, suadenti cuidam, ut abstinere cibo : Omnia, inquit, homini, dum uiuit, speranda sunt. Il y a, selon moi, une inconcevable lâcheté dans le mot de ce Rhodien qui, mis en cage sur l’ordre d’un tyran et nourrie là comme une bête, dit à quelqu’un qui lui conseillait le suicide par la faim : L’homme peut tout espérer, tant que la vie lui reste.

4. Fortis in arduis : Fort dans les moments difficiles
Citation latine d’auteur inconnu, très usitée, devise de la municipalité de Borough. Devise martiale, mais pas uniquement, aujourd’hui on peut l’utiliser pour dire que l’on survit à la crise !

5. Audaces fortuna juvat : La fortune favorise les audacieux
Il faut prendre des risques pour parvenir à ce que l’on souhaite. Cette locution nous vient du proverbe latin fortes fortuna juvat comme l’a reformulé Virgile dans l’Énéide (X, 284). Aujourd’hui on utiliserait plutôt cette formule sous les mots français La fortune sourit aux audacieux.

6. Nosce te ipsum : Connais-toi toi-même
C’est la base de la pensée du philosophe Socrate, grec à l’origine, « Gnothi seauton » (Γνῶθι σεαυτόν). Cette phrase est extraite d’un discours de Platon, le Charmide, associé à Socrate ce n’est pourtant pas de lui, c’est l’un des trois préceptes gravés à l’entrée du temps de Delphes, haut lieu de la pensée religieuse grecque dans l’antiquité. D’expérience, Delphes est un lieu superbe à visiter si jamais vous souhaitez associer tatouage et culture !

7. Memento mori : Souviens-toi que tu mourras
C’est une variante de ce qui était susurré par un esclave à l’oreille d’un général ou d’un empereur à Rome, lors d’un triomphe, Respice post te! Hominem te esse memento ! Regarde autour de toi, et souviens-toi que tu n’es qu’un homme ! En fait, dès l’antiquité, on pensait à un moyen d’éviter d’attraper la grosse tête !

8. Memento quia pulvis es : Souviens-toi que tu es poussière
Plus biblique que ça tu meurs, tu n’es rien au départ, alors ne crains rien pour ta mort. Mais on peut aussi l’imaginer comme une variante du Carpe diem, si tu n‘es que poussière, profite avant de redevenir poussière…

9. Omnia vincit amor : L’amour triomphe de tout
C’est dans le désordre le titre d’un très beau tableau du Caravage. Mais ici on fait plutôt référence à Virgile. En fait le tableau illustre aussi un des poèmes des Bucoliques de Virgile (églogue X, Gallus, v. 69): Omnia vincit amor et nos cedamus amori, l’Amour vainc tout et nous aussi, cédons à l’amour. Bucolique et fleur bleue.

10. Sapientia est potentia : La sagesse est pouvoir
Pour ceux ou celles qui souhaiteraient placarder sur leur peau cette maxime transparente en terme de sens, allez-y c’est assez original. Pas d’auteur particulier, une sentence générale, un proverbe dont le sens me semble véritable aujourd’hui encore.

11. Esto quod es : Sois ce que tu es
Pas d’auteur particulier pour cette sentence, une ligne de vie, utilisée et usée jusqu’à la corde. Entre autres utilisateurs on retrouve, les francs-maçons et le conseil régional de la Guadeloupe…

12. Semper Fidelis : Toujours fidèle

Si vous regardez un minimum de séries américaines, vous savez déjà ce que signifie cette expression, son sens profond, celui des Marines américains, mais c’est aussi la devise de Saint-Malo. On retrouve plus habituellement la réduction Semper Fi.

D’une manière générale les tatouages « avec un peu de latin dedans » sont des dates, de naissance, de mariage, de décès… Je vous renvoie donc vers cette page où vous pourrez composer vous-même vos tatouages en chiffres romains.

Vous pouvez bien sûr me contacter pour tout projet de traduction (payant).

11Juil 2014

« A Berlin, en 2011.

Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n’est pas content : quoi, plus personne ne fait le salut nazi ? L’Allemagne ne rayonne plus sur l’Europe ? Tous ces Turcs qui ont pignon sur rue sont venus de leur plein gré ? Et, surtout, c’est une FEMME qui dirige le pays ?
Il est temps d’agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour ça, il lui faut une tribune. Ca tombe bien, une équipe de télé, par l’odeur du bon filon alléchée, est toute prête à la lui fournir.
La machine médiatique s’emballe et bientôt, le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries ! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise…
Hitler est ravi qui n’en demandait pas tant. Il le sent, le pays est prêt. Reste pour lui à porter l’estocade qui lui permettra d’accomplir enfin ce qu’il n’avait pu achever…

De mère allemande et de père juif-hongrois réfugié en Allemagne en 1956, Timur Vermes est né à Nuremberg en 1967. Après des études d’Histoire et de sciences politiques, il devient journaliste et contribue à de nombreux journaux et magazines. Succès colossal en Allemagne, vendu dans 35 pays, Il est de retour est son premier roman, bientôt adapté au cinéma. »

Le roman de Timur Vermes semble, comme ça, de loin, provocateur, d’ailleurs toute la presse le dit c’est sûrement pour cela que c’est faux. À mes yeux de simple lecteur, ce roman est légèrement dérangeant pour de nombreuses raisons, en particulier l’idée de réveiller de vieilles momies d’un passé allemand peu glorieux. On retrouve l’image d’un Hitler caricatural, fantasmé comme une figure d’un nouveau comique Allemand qui se voudrait corrosif. Jamais dans ce livre je n’ai pu m’imaginer un seul instant en présence d’un fait vraisemblable, ce qui était, il me semble, le but du petit Timur dans son entreprise littéraire. J’ai parfois souri sans jamais rire, non pas que l’humour sur les nazis ne me fasse pas rire, mais tout simplement parce que ce n’était pas drôle. Ce n’était donc pas drôle, ni vraisemblable alors que diable les Allemands et autres européens ont-ils trouvé dans cette œuvre pour en faire l’un des bestsellers de l’année ?

Peut-être le fait d’imaginer un monde des médias idiot, qui se laisserait, par bourgeoisie intellectuelle, envahir par l’extrémisme, ou peut-être aussi par amusement de se voir dépeindre une société sans valeur où l’extrémisme passé fait rire et voile l’extrémisme actuel qui grimpe, doucement, pernicieusement, en occident.

Pas la peine de le préciser davantage, je n’ai pas aimé Il est de retour, je n’ai pas trouvé ce livre bien écrit (je ne lis pas l’allemand, peut-être cela donne-t-il autre chose en VO ?), je n’ai pas aimé les valeurs ni le message transmis. C’est dommage, j’avais envie d’aimer ce livre dont la couverture m’avait beaucoup amusé.

20Juin 2014

Nous allons à votre rencontre, nous disposons dans plusieurs commerces de Nantes des cartes de visite, nous déambulons aussi avec nos tote bags pour que Nonobstant devienne une figure de l’écriture à Nantes !

Contactez-nous pour en savoir plus.

Nonobstant écrivain public tote bag Nantes

01Mai 2014
Palmipède bodysurf magazine surf

Hier au soir, mon frère lançait son « kick starter », son « coup de pied de départ » si l’on doit le traduire en français pour son magazine Palmipède.

Qu’est-ce que c’est que ça ?!

Un kick starter c’est un site internet qui vous permet de financer des projets de toutes sortes, musique, arts, internet … et média. Paul, mon frère, lance son projet de magazine sur le bodysurf et il fait appel à la souscription publique pour financer son idée.

Plus qu’une nouvelle manière de consommer et de partager, ces nouvelles plateformes collaboratives vous permettent en quelques clics de devenir des « business angels » pour 5 euros.

Cet article est une publicité pour que vous veniez financer ce projet, vous avez 29 jours à partir de maintenant.

Courrez-y !

http://www.kisskissbankbank.com/palmipede-magazine

 

css.php